2010 | Kamel Boucherf

RÉSUMÉ:

“Notre papier se propose d’analyser le travail des enfants comme dimension de la problématique générale de l’économie informelle. L’interrogation porte sur la relation liant le phénomène à deux variables explicatives : la situation de pauvreté des familles et les stratégies familiales. La mise au travail des enfants est une décision parentale. Une majorité d’enfants travaille en fréquentant l’école. L’activité de vente ambulante et le travail agricole dominent. Le travail occasionnel des enfants caractérise surtout les milieux urbains pour des chefs de ménages salariés. Les représentations et les stratégies parentales dans le travail de leurs enfants reposent sur leur statut d’emploi mais renseigne en même temps sur l’impact des facteurs immatériels.”