2012 | Denis Gueu

Cet étude part sur l’hypothèse que le travail des enfants dans les marchés de nuit d’Abidjan est une forme astucieuse de l’exploitation de ces gamins par les adultes, freinant ainsi leur épanouissement psyco-sociologique. L’objectif visé est donc de réussir à dégager tous les paramètres qui soutiennent les activités informelles de ces mineurs surtoutpendant les nuits, les analyser et faire des propositions visant à atténuer ce phénomène.